Les âges de l'Univers d'Arwilhan

Publié le par André Herbert

Arwilhan est un univers bénéficiant d'une histoire propre, de sa création au Tome 1 du Pouvoir de l'Unité. Cet article a pour but de mettre la lumière sur les différents âges de l'Univers d'Arwilhan et plus spécifiquement de la Galaxie Alpha 13, là où se déroule l'histoire des scylfhs.

L’ANHISTOIRE : Période dont les limites ne sont pas définies et qui abouti à la création de l’Univers. Plusieurs théories existent par rapport à cette création de l’Univers : il aurait été crée par une entité appelée Le Créateur. Il porte plusieurs noms, selon les mondes : Ella, Téso, Yehovhall, le Grand Phénix ou Dieu-Tout-Puissant. Le nom le plus utilisé pour le qualifier est Amaël. La théorie qui a persisté pendant très longtemps est que Le Créateur est éternel et aurait toujours existé. Il aurait crée l’Univers en provoquant un Big Bang et ainsi, l’Univers se serait crée tout seul (les planètes, les astres…).

Une autre théorie, qui va se développer et se diffuser de plus en plus, assure qu'Amaël serait une entité née du néant en même temps qu’une entité frère, appelée Zorwaël, contre laquelle une bataille s’est engagée . Amaël aurait détruit cette entité dans une gigantesque explosion où l’énergie de ces deux entités s’est confrontée (le Shikentai pour Amaël et le Shakkûtaï pour Zorwaël). De cette explosion (Big Bang) sont nées les premières galaxies avec les étoiles et les planètes. Ce stade aurait pris plusieurs millions d’années.

Les premières créatures vivantes naissent. Là aussi, les théories sont multiples. Deux prédominent : l’une assure qu'Amaël aurait créé les êtres vivants en leur insufflant une âme. Pour cela, il aurait utilisé les deux Energies de l'Univers (théorie de la création) D’autres assurent que les créatures vivantes ont été crées naturellement (théorie de l’évolution). Les colosaures peuplent les planètes géantes tandis que les dinosaures peuplent celles moyennes ou petites.

 

LES AGES SEPARES : Premières créatures dites intelligentes qui se développe sur leurs planètes respectives : humains, numaux, elfes ou autre. Là aussi, théorie de la création et de l’évolution se confrontent et de nombreuses légendes expliquent la création de telle ou telle race. Ces dernières ne sont pas liées entre elles par aucune manière que ce soit. Ce stade s’étend sur plusieurs millions d’années. Certaines planètes sont plus évoluées que d’autres (de la planète « dont les limites sont totalement connues » par ses habitants à la planète « aux limites encore floues »). Les équivalents dans notre monde vont de la préhistoire jusqu’aux débuts de l’antiquité avec l’apparition des écritures, les âges de la pierre, du bronze, du fer. Les armees utilisés sont l’épée, l’arc, la lance, la hache, le fouet, le bouclier… Les moyens de transport sont le bateau ou d’autres montures comme les chevaux, les licornes, les dragons, les créatures volantes, rampantes ou à quatre pattes. La médecine est très peu développée et la mortalité est élevée durant ces temps. Les gens n'ont pas vraiment de religion : l'athéisme dominent, mais des croyances animistes persistent (les esprits qui hantent les vivants après la mort, les grands esprits de la nature qui influencent le climat ou le temps).

C’est un âge assez violent où la loi du plus fort règne : les guerres sont nombreuses et cet âge barbare voit souvent les plus forts survivre et les plus faibles mourrir. Une théorie existe par rapport à cette période : Amaël, insatisfait de sa création et voyant les créatures de l’Univers se déchirer, se détourne de l’Univers et va en créer un autre (en fait, plusieurs mondes parallèles à l’Univers. Ce sont des planètes que Le Créateur va copier pour en faire un double dans un endroit appelé « Le Noir », un espace démesurément immense où ne subsiste qu’une seule planète habitable. Notre Terre actuelle pourrait être en fait un monde parallèle à une planète de l’Univers. Les mondes parallèles n’obéissent pas à la règle dite des deux énergies naturelles).

 

L’AGE D’ARAXENE : Arrivée des Dieux d’Araxène, qui apparaissent à ces populations. Ce sont des entités frères nées du Néant, moins puissantes que Le Créateur ; elles s’installent sur une planète où après des luttes fratricides, elles se mettent à diriger l’Univers. Des cultes sont crées et les premiers spéculeurs galactiques sont crées. Grâce à leur influence, certains apprennent à maîtriser l’énergie Araxène (les Dieux d’Araxène sont imprégné d’une énergie analogue au Shikentaï et au Shakkûtaï mais différente par la forme. Des écoles d’apprentissage aux arts magiques d’Araxène pullulent partout. La source d’énergie se trouve dans des objets ou artefact à l'intérieur desquels une divinité aurait insufflé cette énergie de manière permanente ou limité. L'énergie est aussi présente par la foi et la croyance de tel ou telle divinité. En effet, cette magie se manifestait quand un dieu a fait d’une personne son disciple. Il s’agit de l’Election, qui est en fait le début de l’apprentissage aux arts magiques. L’énergie potentielle est envahie par l’énergie Araxène du dieu, sans mettre en cause la loi des deux EN présente dans l’âme d’un individu de l’Univers. Le règne des Dieux d’Araxène s’étend pendant plusieurs millénaires avec diverses phases de guerres et de paix, de crise et de prospérité. Des temples sont érigés en leur mémoire, dont il reste les vestiges. Les sorcières du Dieu Cornu sont parmi les plus célèbres disciples de dieux. D'Araxène. Des royaumes et des empires naissent, grandissent et disparaissent durant cette longue période, de même que quelques empires qui intègrent quelques planètes, grâce aux spéculeurs galactiques. Des avancées techniques durant cette période : les premiers spéculeurs voient le jour : ces miroirs permettent d’aller d’une planète (proche) à l’autre. Cela se développe grâce à la magie d’Araxène et aux artefacts (objets imprégnés de la magie d’Araxène et adoptant diverses formes : cailloux, pierres, poudre, objets sculptés, cristaux... Cela va contribuer à la diffusion de ces avancées techniques qui sont de diverses natures : premiers véhicules (roulant, planant, voguant et même volant), nouveaux métaux plus résistants que le fer, la médecine d’araxène permet de guérir bon nombre de maladies (les Elus du dieu Shalem. le peuvent : ce sont eux les médecins). Cet âge correspond à notre Antiquité, mélangé avec des aspects héroic-fantasy classiques et épiques.

 

L’AGE DU CHAOS CREPUSCULAIRE ou Guerre des Dieux qui dure 2 000 ans. Les arts magiques d’Araxène atteignent leur apogée avec de très nombreux combattants qui utilisent les pouvoirs des Dieux à des fins diverses et à travers divers arts martiaux. Mais cette ère est considérée comme chaotique, avec beaucoup de barbarie, d’esclavage et de massacres. Les âmes des morts, qui ne sont pas transportées dans un monde où ils peuvent reposer en paix, envahissent les planètes en provoquant le désordre et une peur des morts et de la mort s’instaure partout : cette période est souvent appelée « l’ère des fantômes ». Des magiciens d’Araxène parviennent cependant à les contrôler et parfois même à les utiliser pour combattre. Les premiers moyens de transports permettant de voguer d’une planète à l’autre voient le jour dans les systèmes aux planètes proches (Exelia par exemple) avec des bawolls, des dirigeables qui s’élevaient grâce à un gaz très léger, y compris dans l’espace. Ils sont uniquement pilotables par des Elus, ceux pouvant maitriser les artefacts qui pilotaient les hélices. Les albatris sont des sortes de véhicules munies d’ailes géantes et pouvaient permettre de voyager au delà d’une planète, pour les modèles les plus sophistiqués, grâce aux Elus. Les spéculeurs galactiques sont toujours plus nombreux. Les premières cartes des spéculeurs et de l’Univers connu sont éditées. La technologie évolue, notamment par rapport aux armes (épées plus légères et plus résistantes, arcs améliorés ou remplacés par des arbalètes, armes de jet de plus en plus utilisées), mais cette évolution est lente. De nouvelles maladies déciment des populations et des races entières. Face à la peur de la mort, des solutions existent et sont apportés par les Dieux ou leurs disciples eux-mêmes (le fait de récupérer une âme et de la transférer dans un corps artificiel…). Cet âge correspondrait à un âge antique tardif, sombre, teinté de fantasy.

 

L’AGE DE LA REVELATION : Alors que la guerre se poursuit et a pris de l’ampleur, le Créateur, entendant les souffrances des habitants de l’Univers, décide d’endormir les Dieux d’Araxène. Les guerres vont quand même se poursuivre durant quelques années et s'achever progressivement, d'un monde à l'autre. 

Amaël envoie ses prophètes partout dans l’Univers et des cultes voués au Créateur et à ces Prophètes, appelés « Nokutai » s’établissent, annihilant doucement celui des Dieux d’Araxène. La maîtrise de l’énergie d’Araxène disparaît peu à peu et la connaissance du Shikentaï naît et se développe. Les Immortel et les Demi-Dieux subsistent encore durant un temps et combattent même cette nouvelle religion. Une purgation de l’Univers est entreprise avec les anges sphinx qui amènent les âmes défuntes élues par le Créateur dans l’Hayden. Les âmes défuntes mauvaises sont quant à elles purifiées avant d’être réincarnées. C’est une ère de paix relative qui s’étend pendant plus de 5 000 ans ou la technologie se développe lentement mais surement : les bâtiments construits sont de plus en plus majestueux et travaillés. En ce qui concerne les armes, la technologie décline (les armes sont utilisées en complément de l’une des deux EN), la médecine N’Tai permet de soigner certaines maladies, plus qu’avec celle d’Araxène. Les spéculeurs galactiques, fonctionnant avec l’énergie d’Araxène, demeurent toujours, mais sont remplacés par des artefacts imprégnée de l’une des deux EN, ce qui va augmenter encore davantage le nombre de spéculeurs dans la galaxie. Certains sont même installés dans l’espace même. Mais les naviroplanes ne permettent pas encore de voyager au-delà d’un système planétaire, malgré des améliorations. La religion N’Tai se développe de manière croissante, devenant même religion d’Etat dans certaines contrées. Différents empires naissent, regroupant plusieurs planètes. Correspond à un mélange entre pure héroic fantasy médiévale avec des aspects dits futuristes.

 

L’AGE SOMBRE : Exclusion de Lucius et des anges déchus de Feyden. Alors que la maîtrise du Shakkûtaï naît et se développe, celle de l’énergie Vicieuse également avance. Cet âge est caractérisé de sombre. Des guerres nombreuses, des catastrophes naturelles et des épidémies touchent tous les coins de l’Univers. Les technologies stagnent. La peur de la mort émerge à nouveau : peur de finir dans le Mygiard ou d’être réincarné pour toujours. Dieu Tout Puissant est même rejeté par beaucoup d’êtres vivant. L’Universalisme se développe (l’Univers est la mère des vivant, l’entité ultime auquel il faut se référer, ceux qui utilisent l’Energie dite Universelle), opposée au Déisme (Dieu Tout Puissant est l’entité ultime, ceux qui utilisent l’énergie divine). Des affrontements entre ces deux courants provoquent des millions de morts. Mélange de moyen âge dark and light (selon les planètes) et teinté de post apocalyptique (surtout la période des guerres angéliques) et de fantasy épique futuriste.

 

GUERRES ANGELIQUES qui met à feu et à sang tout l’Univers et même certains mondes transversaux. Plusieurs phases avec des pauses plus ou moins longues. Confrontation entre les sbires de Lucius, l'archange déchu, qui maitrisent une nouvelle énergie : l’énergie vicieuse (parfois en complément avec l’une des deux EN) et la coalition des Anges du Feyden, gardien de la Cité de Dieu Tout Puissant. Elle se termine par la défaite de Lucius qui est enfermé dans le Migyard, un monde transversal malsain que Lucius a élu comme demeure. Toutes les âmes et créatures mauvaises ainsi que des créatures du Néant y sont précipités par les anges sphinx. C’est la fin de l’Age Sombre.

 

L’AGE MODERNE : Début d’un âge d’or qui voit la technologie progresser de manière importante. Premiers voyages inter-système. On parle « d’âge des connections ». De nouveaux mondes sont « découverts ». Des planètes vont être conquises, certaines populations vont être réduites en esclavage et des planètes entières vont être administrées puis exploités.

D’immenses empires vont naitre, intégrant des centaines de systèmes planétaires. Au fur et à mesure des années, les populations soumises puis réduites en esclavage, sont déportées, sur de lointaines planètes afin de reconstruire les villes détruites par les guerres angéliques et cultiver nombre de produits ensuite revendus très chers. Un véritable commerce d’esclaves se met en place durant les premiers temps de cet âge dit moderne, notamment par les janahaas qui vont progresser de manière radicale : ils vont inventer les premiers naviroplanes à voiles solaires, permettant d’effectuer des voyages toujours plus loin. Les premiers réacteurs à hyper propulsion naissent, permettant de voyager encore plus loin dans l’espace. Les armes à feu sont inventées et leur utilisation est de plus en plus prônée. La médecine dite scientifique fait des progrès spectaculaire et l’espérance de vie augmentent radicalement, même si elle est en rivalité avec la médecine N’Taï. Les premiers ordinateurs se développent, de même que les réseaux Internet, les premiers robots. L’ère de la consommation de masse commence doucement. L'évolution technologique est tellement importante qu’on commence à renier les religions N’Taï. Les jannahaas sont le fer de lance de cette mode. Ceux-ci s’emparent de lieux de cultes et veulent réduire à néant toutes sortes de religions. Les reconquêtes des mondes d’Exelia sont un moment important de cet âge : une colaition d'empires et de planètes vont attaquer les janahaas et reprendre bon nombre de mondes qu'ils ont conquis. Les tensions entre ethnies et peuples reviennent, notamment entre ceux maitrisant l’énergie occulte et ceux maitrisant l’énergie divine. Elles atteignent leur paroxysme avec la Guerre Galactique qui va provoquer de nombreuses victimes : la coalition Khaleif al Khaid, réunissant les kâal wais et d’autres ethnies, contre la coalition des Buntens de Maigar. Le jeu des alliances et les tensions inter ethniques vont provoquer cette guerre. Durant ces reconquêtes, les naviroplanes côtoient de plus en plus de vaisseaux. Cet âge est clairement steampunk, mélangeant époque moderne (pour les débuts de cet âge, surtout XVIIe-XVIIIe) et contemporaine (XIXe siècle) teinté d’aspects futuristes.

 

L’AGE ALPHAIEN ou Traidien : Début d’un âge ou, après cette guerre terrible, les divers ensembles politiques tentent de cohabiter ensemble, par la création d’un calendrier commun (calendrier traïdien) et d’institutions communes (FEGNA 13). Ils y parviennent plus ou moins, malgré des tensions, voir même des affrontements. Cet âge encore steampunk tardif dans certains coins, se dirige vers un âge plus contemporain (XXe-XXIe siècle) mélange des aspects space fantasy peu avancés.

Publié dans Univers étendu

Commenter cet article